Home > Explorez Ford > Ford Blog > Les triomphes de Ford aux 24 Heures du Mans
Le Mans 1966-1969 : 4 années de triomphes pour Ford dans le sport automobile

30 décembre 2019

Le Mans 1966-1969 : 4 années de triomphes pour Ford dans le sport automobile

Il y a 50 ans, Ford fêtait son dernier des 4 titres consécutifs aux 24 Heures du Mans. En 2019, Ford a de nouveau montré sa capacité à concevoir des véhicules d'exceptions avec la supercar Ford GT MKII, disponible en 2020 en édition limitée.

Mais revenons en 2016, quand nous vous avons fait vivre un grand moment de sport automobile en remportant les 24h du Mans en catégorie GTE avec la Ford GT. Cette victoire était émouvante à plus d’un titre : 50 ans plus tôt, nous remportions cette même course iconique, et n’étions pas prêts à lâcher le titre !

Ford GT

1966 : Quand fierté et persévérance mènent à la victoire

L’histoire de Ford au Mans est d’abord celle d’un défi, celui de battre une célèbre marque italienne et prouver au monde les compétences de Ford en compétition. Après 2 tentatives infructueuses, Ford revient plus motivé que jamais, bien décidé à en découdre, en 1966. Nous nous excusons pour le « spoil » si vous comptez voir le film Le Mans 66 qui retrace cette histoire, mais au bout de son combat acharné, Ford remporte la victoire alors que les Ferrari ont toutes abandonné. Mieux, les trois Ford GT Mark II franchissent la ligne d’arrivée en même temps après 24h lancées à plus de 200 km/h de moyenne ! Sur la plus haute marche du podium, le pilote Bruce McLaren vient de faire entrer Ford dans une ère victorieuse !

Ford GT
Ford GT

1967 : Voiture, équipage…Une victoire 100% américaine !

À l’issue d’une course dominée par les Ford GT, la Mark II qui avait brillé l’année précédente puis la Mark IV portant le numéro 1, Ford monte de nouveau sur la plus haute marche du podium. Le 11 juin 1967, la victoire est arrosée au champagne par le pilote Dan Gurney, ce qui deviendra une tradition à chaque course ! Son coéquipier A.J.Foyt a également marqué l’histoire du sport automobile, tout autrement. Il fut en effet le premier pilote à remporter les deux plus grandes courses d’endurance, Indianapolis et Le Mans, à seulement 10 jours d’intervalle !

Restons dans les exploits avec un record, celui de la distance parcourue : 5 233 km pour la Ford n°68, à une vitesse moyenne de 218km/h !

Ford GT

1968 : Jamais deux sans trois !

En France, l’année 1968 est synonyme d’agitation et de bouleversement. Mais pas pour Ford, qui continue sur sa lancée et décroche son troisième podium consécutif. Certes, les événements du mois de Mai auront chamboulé le calendrier habituel en repoussant les 24h de juin à septembre. Cela n’empêchera toutefois pas l’équipage constitué de Pedro Rodriguez et de Lucien Bianchi de remporter la première place au volant de la GT40 n°9 à moteur 4.9 litres.

1969 : Rien ne sert de courir ?

Alors que le signal de départ donne lieu comme de coutume à une ruée vers les bolides, Jacky Ickx ne court pas vers sa GT40. Il s’y rend nonchalamment et prend le temps d’attacher son harnais, tandis que les autres pilotes le font, au mieux, au volant la première ligne droite venue. Et pourtant, c’est devant tout le monde qu’il finit les 24h avec l’écurie John Wyer ! Sa victoire a tenu à une ruse : alors que son coude-à-coude avec le pilote Hermann se prolonge depuis des tours entiers, il se laisse doubler pour profiter de l’effet d’aspiration de la Porsche 908. Ce coup de génie lui permet de se relancer et de terminer la course 120 mètres devant son rival !

Les victoires de Ford au Mans ont toutes été marquées par le talent et l’ingéniosité des pilotes de GT 40. Mais elles sont aussi et surtout le fruit d’une volonté de fer, d’un travail d’équipe acharné et d’une ingénierie sans faille. Ce sont les mêmes ingrédients qui, 50 ans après la première victoire de Ford au Mans, ont propulsé la Ford GT de l’équipe Chip Ganassi Racing à la première place de la catégorie GTE.

En 2020, si Ford ne reviendra pas en tant qu'écurie sur le circuit mythique du Mans, la marque à l'ovale participera aux 24 Heures du Mans… eSport ! C'est avec l'équipe Fordzilla menée par le capitaine français Donald Reignoux que Ford foulera la terre Sarthoise, avec toujours la même ambition : la victoire !

Top