Home > Explorez Ford > Ford Blog > Questions Louis Carl Vignon
Co-Pilot360 : préparez-vous dès aujourd’hui à la voiture de demain !

14 février 2020

Louis-Carl Vignon, 1er ambassadeur de l’électrification de Ford en France

Nous avons interviewé Louis-Carl Vignon, Président de Ford France, pour en savoir plus sur les enjeux d’aujourd’hui et de demain liés à l’électrification des véhicules Ford.
 
  • Hybride rechargeable avec ou sans prolongateur, hybride léger, hybride tout court, 100% électrique… Ford propose toutes les solutions d’électrification, mais laquelle représente l’avenir ?

L’électrification du parc automobile passera par différentes expériences et différentes phases. Aujourd’hui, l’engouement des conducteurs pour les modèles électrifiés est croissant, mais tous n’ont pas les mêmes usages de l’automobile en termes de parcours et de façon de conduire. Pour autant, le tout-électrique n’est pas l’apanage des citadins. C’est ce que nous allons démontrer très prochainement avec la Mustang Mach-E : l’électrification doit rimer avec polyvalence et passion. Notre approche, conformément à la philosophie de Ford, est de proposer à chacun le mode d’électrification qui lui est le plus adapté. Que le Futur Commence !

 

  • Comment la marque Ford compte-t-elle maintenir sa position dominante sur le marché du véhicule utilitaire en Europe ?

C’est la qualité et les prestations du produit ainsi que la force du réseau qui ont porté Ford à la première position du marché du Véhicule Utilitaire en Europe. Nous n’allons pas nous arrêter là. Cette question rejoint la précédente puisque Ford prévoit une offensive électrifiée sur les VU. Elle a d’ailleurs commencé, avec le Transit Custom PHEV à prolongateur d’autonomie ou encore l’arrivée de l'hybridation légère. Le tout sans nuire aux caractéristiques techniques de chargement et de capacités de ces véhicules. De plus, notre accord récent avec Volkswagen sur les prochaines générations de VU permettra de réaliser des économies d’échelles, partage de coûts de développement, et donc de proposer plus rapidement et à moindre coût les innovations sur les utilitaires.

 

  • Sur d’autres marchés, notamment aux États-Unis, le Ford Explorer est un modèle populaire. Pourquoi avoir attendu cette nouvelle génération pour le lancer enfin en France ?

Les SUV ont réussi à détrôner les monospaces dans leur rôle de familiales ! L’attrait pour cette forme de carrosserie et ses 7 places est une première justification de l’arrivée du Nouveau Ford Explorer en Europe. Cette nouvelle génération est proposée pour la première fois en version hybride rechargeable, dont les consommations et les émissions de CO2 sont de seulement 2,9 l/100 km et 76 g/km de CO2. Un exploit sur un véhicule doté d’un moteur thermique V6 pour une puissance globale de 450 ch, qui le rend compatible avec les considérations économiques et écologiques des Français.

Ford Explorer
 
 
  • Question plus personnelle, que trouve-t-on dans votre garage ?

Dans l’attente de mon nouveau Kuga PHEV, au quotidien, j’ai le plaisir de rouler en Ford Focus RS. Inutile de dire que quand on choisit cette voiture, ce n’est pas par hasard… Ce qui me ravit le plus, c’est que ce véhicule a l’âme des voitures de courses, obtenue par un niveau de sophistication technique rarement vu qui lui assure aussi sécurité et confort. C’est un bonheur en toutes circonstances, docile en utilisation quotidienne et plein de caractère sur circuit.

Ford Kuga hybride rechargeable
 
 
À propos de Louis-Carl Vignon :

Louis-Carl Vignon est président de Ford France depuis 2017. Il a commencé sa carrière chez Ford France au début des années 1990 dans le domaine du financement, puis du marketing et des ventes. En 2000, il rejoint General Motors comme directeur de réseau chez Saab et directeur de la succursale Rive Gauche à Paris. Puis, en Italie toujours chez GM, il prend en charge le réseau et les ventes flottes pour l’Europe du sud, puis est nommé à la tête de la direction commerciale d’Opel.

En 2010, il prend la tête de Seat Italie, puis intègre le groupe Fiat en tant que directeur de la zone Europe, Moyen-Orient et Afrique pour Alfa Romeo pendant trois ans. En 2015, il laisse les constructeurs pour diriger le département automobile de Cardif, filiale d’assurances du groupe BNP Paribas, pour en septembre 2017, revenir à ses premiers amours, chez Ford.

 

Louis-Carl Vignon
Top