Home > Explorez Ford > Ford Blog > Comment Ford s’organise
Ford Mustang Mach-E driving on coast road

21 septembre

Comment Ford s’organise pour atteindre la neutralité carbone d’ici 2050

Face au changement climatique, Ford se donne encore plus les moyens de réduire au maximum son empreinte environnementale dans les années à venir. Seul constructeur américain ayant adhéré à l’accord de Paris sur le Climat, Ford vise la neutralité carbone dans 30 ans et s’est fixé des objectifs paliers intermédiaires. Plus explicitement, voici comment vont se concrétiser, ou se concrétisent déjà, les engagements de Ford dans ces domaines.
 

Des véhicules électrifiés pour tous

D’ici fin 2021, pas moins de 18 véhicules électrifiés seront proposés dans la gamme. Et ce n’est pas fini, puisqu’en 2022, l’électrification représentera un investissement de 11,5 milliards de dollars (9,7 milliards d’euros). De l’hybridation légère des Fiesta, Focus ou encore du Puma à la Mustang Mach-E 100% électrique en passant par l’hybride rechargeable des nouveaux Kuga et Transit Custom, Ford propose d’ores et déjà des solutions pour réduire les émissions de ses véhicules quels que soient les besoins des utilisateurs.

Des énergies renouvelables et usines éco-responsables

L’Europe devrait être la première région du globe à atteindre la neutralité carbone. Et pour cause : les usines britanniques, roumaines (Craiova) et allemandes (Cologne) sont d’ores et déjà alimentées en énergie verte ! L’objectif est que l’intégralité des sites de production soient fournies à 100% en énergie renouvelable d’ici 2035, de sources diverses tels que l’hydraulique, le géothermique, l’éolien ou l’énergie solaire.

Main dans la main autour de l’humain

Par sa nature même, la stratégie sur le climat est centrée autour de l’humain. Mais en plus d’être une finalité, les besoins des individus sont analysés pour trouver de nouvelles idées, mises en parallèle aux technologies, à la législation, aux sources d’énergie disponibles… Une équipe dédiée travaille pour inclure toutes les parties prenantes dans la réalisation des avancées, internes, externes à l’entreprise, individuelles ou collective.

Par exemple, des matériaux issus de l’économie circulaire entrent dans le cycle de production, comme les résidus de grains de café utilisés pour produire des pièces. Ou encore de la mousse de soja qui remplace les matériaux dérivés du pétrole la garniture des sièges.

Cela peut paraître anecdotique, mais ramené aux nombres de véhicules produits, ces idées permettent de faire une réelle différence !

Top